Pourquoi le Sport fait-il perdre de l'argent aux chaînes ?

Publié le par Aphasique



C'est un des plus grands paradoxes du monde médiatique actuel : le succès d’audience n’implique pas forcément des bénéfices. Avec le sport, la relation va presque dans le sens inverse : Plus il passionne les foules, plus les chaînes perdent de l'argent. Pourtant, seul le sport arrive à fédérer autant de millions de téléspectateurs. Sur les 10 records d'audience de la télévision française, le foot occupe les 9 premières places. De même, les Jeux Olympiques ont rassemblé cet été sur France Télévision plus de 25% des téléspectateurs, un score très bon. Seulement, les JO, comme le foot, comme le tennis ou maintenant comme le rugby... coûtent une petite fortune aux chaînes de télévision.

La raison de cette envolée des prix ? Tout le monde veut les droits de diffusion. Certains nouveaux petits médias (comme Orange) ont besoin de sport pour devenir grands. Ils jouent les va-tout sur certains grands évènements et font grimper les enchères. La chaîne de télévision gagnante, quant à elle, engage des sommes tout simplement astronomiques. Le choix est alors justifié par une stratégie à plus long terme. Quand TF1 parie sur foot, la chaîne ne veut absolument pas qu’une concurrente remporte l’affaire. Elle espère également des retombées en terme d’image. Dans le cas de France 2, la dépense se justifie parfois par une « mission de service public » : Jeux Olympiques, athlétisme, tour de France… Autant de programmes qui méritent leurs places sur une chaîne publique française. Espérons que les contribuables se régalent...

Qui aurait cru, en 1952, lors de la retransmission de la finale de la coupe du monde de football, que la télévision venait d’inaugurer une formule qui ferait autant « recette » ? …et, 50 ans plus tard, les « recettes » vont plus dans la poche des fédérations sportives que celles des diffuseurs !

Commenter cet article