Quels ont été les 3 instants paranormaux du week-end ?

Publié le par Aphasique

Au sommaire, des « ex » qui parlent futur, un détaché très attachant et des carreaux pas carrés du tout.



C’est parti pour le podium.

L’instant paranormal n°3 : Thomas Hugues interviewe Laurence Ferrari dans sa première émission Média, le magazine (Samedi 12h30, France 5).



Une ambiance étrange, un vouvoiement qui passe mal et un intervieweur (Thomas Hugues) qui rappelle à son exe femme de journaliste que c’est quand même lui qui pose les questions ...non mais ! C’était l’instant paranormal n°3.

L’instant paranormal n°2 : Julien Doré dans On n’est pas couché (Samedi 22h50).

Julien aperçoit quelque chose (ou quelqu'un)

Acte 1. Julien Doré ne répond qu’à moitié aux questions de Laurent Ruquier. Ca ne s'arrange pas quand Eric Naulleau lui reproche de n’être qu’un personnage, qu’une posture. Par ailleurs, le chroniqueur regrette que Julien ait, selon lui, volontairement mis (par désinvolture) de mauvaises chansons dans son album. Exprès !
Acte 2. Laurent Ruquier prépare une surprise. Le célèbre clip Les limites est rejoué en direct, avec l’imitateur Michaël Grégorio, Miss Botero et sa poule en second plan (comme dans le vrai clip). Pendant la chanson, Julien sourit, mais reste distant. Et puis, soudain, pour la première fois, il sourit vraiment. Comme un enfant. On comprend alors ce qu’il vient d’apercevoir : Rémi Bricka rentre dans le champ. Paf ! Feux d’artifice, gros pétards, colombes et confettis. En deux secondes, c’est la magie.
L'excellent Michaël Grégorio, Miss Botero et sa poule, au milieu : Rémi Bricka, l'homme orchestre.

Acte 3. La chanson est finie. Julien, visiblement heureux, embrasse l’homme orchestre …qui fait mine de se gratter le coude et Paf ! Gros pétard et confettis. Il est comme ça, Rémi Bricka, toujours un reste de poudre dans les manches (on l’imagine en train de faire ses courses). Miss Botero lâche sa poule sur le bureau de l’animateur. Laurent Ruquier a peur de la poule. Julien Doré, vengeur, lance la poule sur Eric Naulleau. Ruquier, dégoutté, s’égosille : « La poule a chié sur votre disque ! ». Julien Doré, montrant Naulleau : « Ben oui, ele a fait comme lui ! ».

C’était l’instant métaphysique classé n°2 de ce week end.


Et enfin, l’instant métaphysique n°1 : Roulement de tambours... C'était sur France 5, dimanche, vers 18h...


Mystère....


Tada !
Personne n'est préparé à ça...

Les lunettes de Serge Moati.  

Commenter cet article

Himgary 15/09/2008 18:59

Je suis d'accord avec ce classement.
Pas d'accent sur le "a" dans :

"La poule à chier"

Aphasique 23/09/2008 17:33


merci, c'est corrigé. (principal enseignement de cette erreur : ne pas confondre "a chié" comme la poule et "à chier" comme les émissions de Cauet)