Mise à jour 02/10 : Depuis la rentrée, la littérature est-elle mieux représentée à la TV ?

Publié le par Aphasique

Mise à jour en fin d'article

On disait la culture en odeur de sainteté à la télévision, pourtant que d'arrêts ! Comme Vol de Nuit sur TF1 (renvoi de PPDA oblige). Certes, l'émission était  assez ennuyeuse, PPDA recevait toujours les mêmes auteurs... mais bon, pour du TF1, c'était pas mal.

On disait la culture en odeur de sainteté, surtout sur France Télévision. Pourtant, que d'arrêts ! Arrêt de Esprit Libre de Guillaume Durand ; et plus surprenant encore, arrêt du Bâteau Livre de Frédéric Ferney.

Frédéric Ferney ne coûtait pas cher

De Droits d'Auteur à Le Bateau Livre, voilà plus de 10 ans que Fredéric Ferney présentait une émission littéraire sur la 5 (La Cinquième puis France 5). L'émission d'abord très audacieuse, était devenue plus consensuelle depuis quelques saisons. Il n'empêche qu'elle réunissait quelques 180.000 fidèles tous les dimanches matins à 8h45. C'est d'ailleurs ce qu'a rappelé Frédéric Ferney, quand il a appris l'arrêt de son émission, dans sa lettre à Nicolas Sarkozy. L'idée du présentateur/journaliste : le président prétend vouloir défendre une certaine idée du service publique (voir le discours lors de l'installation de la Commission Copé) ; son émission littéraire, qu'il estime de qualité est supprimée ...alors que c'est une des moins chères de la télévision. C'est, selon son animateur, une injustice. Le président lui avait d'ailleurs répondu poliment que c'était un type bien, qu'il faisait des trucs vraiment très très biens, et que c'était franchement pas de bol. Bien, bien, bien...

A la place en cette rentrée qu'avons-nous ?

Sur France 2 d'abord : le Café Littéraire de Daniel Picouly. La première émission n'était pas vraiment une réussite. Sur aucun plan d'ailleurs... (3,5% de PDA).

Sur France 5 : François Busnel avec sa Grande Librairie. En direct et en public : Ouuuuaiiis !!!  Question qualité : bof bof ; question audience : 2,8 % de  PDA, soit 343.000 téléspectateurs - même pas le double du Bateau Livre alors que cette nouvelle émission s'offre une exposition cent fois meilleure (le samedi à 13h30 !). C'est bien la peine d'aller faire la course à l'audience en rendant les émissions soit disant plus vivantes : si on les prend pour des imbéciles, si la mise en scène est trop gadget (entendre le brouhaha du Café Littéraire),  si les Catherine et les Christine sont invitées à parler de leurs histoires de fesses, les amateurs de livres passeront leur chemin ...quand les autres ne viendront pas pour autant !  C'est perdant-perdant.

On attend, sur TF1, le retour de Michel Field pour se faire une idée ...avec une émission sur la culture en générale, et des lycéens qui donnent leur avis sur la question et tout et tout... Parce que bon, jusque là, non, la littérature à la télévision n'est pas mieux représentée en cette rentrée. Carrément pas même !

Mise à jour du 02/10/08 : Frederic Ferney se plaignait, il trouvait son éviction de France 5 parfaitement injuste. Les derniers résultats de son remplaçant risquent de le conforter dans son ressentiment ...et sans doute, de le réconforter aussi un peu. La Grande Librairie de François Busnel a sombré à 1% d'audience ; soit115.000 téléspectateurs ; soit moins d'individus  le samedi à 13h30 que ce que réalisait l'année passée Le Bateau Livre dudit Frédéric le dimanche à 8h00 du matin.

Le Café Littéraire présenté par l'écrivain Daniel Picouly et produit par Catherine Barma (ancienne complice d'Ardisson et oeuvrant toujours au côté de Laurent Ruquier les samedis soirs) reste une déception avec son petit demi million d'intéressés les vendredis soirs sur France 2. 

Quant aux scores de <<l'émission culturelle>> de Christophe Hondelatte (le vendredi aux alentours de 19h); ils feraient passer ceux de Julien Courbet pour un succès (6,5 % pour le premier, et environ 12 ou 13 % pour le second) ! Encore plus fort, le contenu, le rythme, le décor de Vendredi si ça me dit ferait passer le Service Maximum des Lundis aux Jeudis pour de bonnes émissions ! Non pas que l'émission sur le mieux-consommé soit satisfaisante (la formule n'est pas encore trouvée) mais le fourre-tout culturel d'Hondelatte est une petite pépite de ce qu'il ne faut pas faire.

Connaissez-vous le principe de la comparaison descendante ? Si vous êtes mauvais à l'école, parlez à vos parents du dernier de la classe, vous échapperez à la punition. Service maximum à la chance de partager la grille avec un cancre de l'audivisuel. A la télé, ça marche ou ça marche pas, il y a rarement de purgatoire, mais là, si. La descente aux enfers d'Hondelatte risque de sauver Courbet, et son émission moyenne. 

Tout ça pour dire que non, décidément, la culture n'est pas mieux représentée à la télévision en cette rentrée. Carrément pas même !

Publié dans FUTURS DU PETIT ÉCRAN

Commenter cet article

Himgary 12/09/2008 22:20

Ce serait bien, un peu plus d'émissions littéraires. Déjà que Esprits Libres est fini.

goodbauer 12/09/2008 18:36

je n'ai absolument pas aimé la nouvelle émission de Hondelatte et pourtant c'est un mec que j'aime bien, sinon le café à 22h30 sur la 2 avec Picouly était assez tiède et sans fond je garde dans mon coeur Taddei qui me satisfait en tout point

Aphasique 23/09/2008 17:37


Taddei laisse parler les gens, c'est vraiment rare ...et c'est pourtant l'essentiel pour une émission dite culturelle.

Hondelatte commence a tapé sur Taddei d'ailleurs... Il doit souffrir en ce moment de la comparaison.


dan 10/09/2008 15:53

ma femme aimait bien le bateau-livre, à chaque fois elle disait la meme phrase, qu'est-ce qu'il est beau frederic fernay, du coup, l'emission ne va pas me manquer à moi lol

Aphasique 23/09/2008 17:39


Les 180.000 fidèles (et "lève-tôt") de l'émission ne devaient être que des femmes qui en pinçaient pour Frederic Ferney !