La redevance : les internautes paieront ! Le paradoxe.

Publié le par Aphasique




Plus personne ou presque ne devrait échapper aux 116 euros annuels !  Les propriétaires d'ordinateurs récents et ceux qui ont une offre TV avec leurs fournisseurs d'accès (FreeBox & co) devront payer ! Même s'ils ne possèdent pas de télévision.


On sait également, depuis janvier 2008, que les abonnements Internet risquent bientôt d'augmenter sensiblement : une taxe devrait être ajoutée au prix actuel pour compenser l'arrêt surprise de la publicité sur le service public.


Le paradoxe ? Depuis quelques années, nous entendons les politiques dire que "La France est à la traîne en matière de nouvelles technologies". Du coup, les gouvernements successifs ont encouragé le développement des loisirs numériques dans l'Hexagone.


Des sondages ont régulièrement montré du doigt le retard des français dans le taux d'équipement par habitants par exemple. Des opérations visant à financer "à taux zéro" l'achat d'un ordinateur pour les étudiants ont été lancées. Des campagnes de promotions ont été également été réalisées en direction des plus agés. L'industrie du jeu vidéo implantée en France a été aidée (l'Etat a dé-fiscalisé en partie ces entreprises). Pour marquer le coup,  trois développeurs de jeux vidéo ont même reçu, il y a 2 ans, l'insigne des Arts et des Lettres (les français Ancel et Raynal et le japonais Miyamoto, soit une médaille tricolore sur les poitrines des personnages  principaux des jeux Rayman, Little Big Adventure et Super Mario, respectivement - des personnages qui n'en demandaient sans doute pas tant). Depuis, Eric Besson, transfuge de l'équipe Royal, s'occupe du développement de l'économie numérique. Il fait, en ce moment même, le tour des plateaux télés pour insister sur l'importance du développement d'Internet en France, et sur l'importance de l'économie qui en découle : il ne faudrait pas rater le train ! 


C'est bien la peine de faire autant d'effort depuis 4 ou 5 ans pour maintenant taxer les internautes à la première occasion venue ! C'est ce qui s'appelle avancer de 3 pas pour reculer de 2.


Commenter cet article

Philippe 01/12/2008 22:51

L'état a besoin de sous !