Jacky a repris son rôle de clown maso sur IDF1 pour animer le JJDA

Publié le par Aphasique



C’est sur IDF1 vers 18h. Pendant le générique le sigle "PPDA" apparaît. Les 2 "P" se retournent pour donner finalement "JJDA". Le nouveau sigle signifie Jacky Journal DAujourd’hui. Cependant, dans le Journal deux animateurs : Jacky et une poule (une vraie poule, que les féministes se rassurent, une petite poule rousse nommée Sandrine). Une poule, donc, ainsi que des peluches, des assistants étranges qui bullent et déambulent, deux tricotteuses, des panneaux "Jingle !", des confettis, un téléphone... Et surtout, une bonne dose de masochisme pour l’animateur masculin : Jacky  (la poule, quant à elle, en cage les 1ères fois puis libérée très vite, est bien mieux traitée !)



Le concept ? Le masochisme, justement. En « direct absolu » Jacky lit des news people. Quand il veut avoir une confirmation, Jacky appelle des célébrités. Quand, miracle, elle répond, elle en a vite marre.  Je vous conseille de regarder, par exemple, la réception de Nagui quand Jacky lui demandait, il y a deux petits mois, s’il allait bien reprendre la case de 19h du vendredi comme annoncé sur Internet (en réalité, il a juste repris la cas de 19h, pendant toutes les vacances de Noêl pour N’oubliez pas les paroles).


Le reste du temps, la ligne téléphone est libre et peut sonner à tout moment. Le numéro est inscrit sur un vieux carton ondulé. Un numéro surtaxé mais Jacky ne s’en cache pas, c’est pour la bonne cause : « l’argent servira exclusivement à racheter la chaîne préhistorique TF1 ».

Que dire ? Quand le téléphone sonne - n’importe qui, je vous le rappelle, peut appeler -  on entend souvent de la musique, des jeunes qui rient en bande, on pourrait presque entendre la fumée. Un exemple de dialogue :
- Allo Jacky ?
- Oui, c’est pour me dire quoi ?
- Qu’est-ce qui est blanc, froid, et qui finit par « AR » ?
- je sais pas, c’est quoi ?
- Ben la neige connard !
- Ok, ben sympa, allez au revoir !
- Oui, c’est ça.


Depuis l’époque des seaux qui lui tombaient sur la figure, celle des croissants sans pitié (surtout à son égard), ce pauvre Jacky est le souffre douleur attitré de la télé. Avec lui, P.A.F. est synonyme de Paf ! Pof ! Boom ! Pends-ca dans ta face de clown ! Et maintenant, ça devient interactif ! Pour quelques euros, tout à chacun peut se montrer désagréable avec lui. Un peu comme dans l’attraction des fêtes foraines avec une victime installée au dessus d’une baignoire ...et une cible reliée à un mécanisme. Sauf qu’ici, il n’est pas nécessaire d’être habile. Incroyable !

Le masochisme télévisuel, une vocation

Il y a quelques autres séquences mais ça revient toujours, 2 fois sur 3, dans la figure de Jacky. Ainsi, il reçoit à la fin de l'émission une personnalité qui vient faire sa promo. Elles sont souvent très surprises (Virginie Hocq fut decontenancée), d’autres en prennent leur partie  : Quentin Mosimann lui offrit une brosse à WC, pour montrer sans doute, la haute estime qu’il porte à l’animateur .

Certains soirs, Jacky essaie d’appeler Nicolas Sarkozy. Et se fait jeter, cette fois, par la République. Et il en redemande le lendemain.

A la fin de l’émission, un acteur assez costaud joue le voisin en colère et vient chercher Jacky par le colback en criant << tu fais du bruit, le bruit, le bruit ! >>. La seule ligne directrice du programme : Jacky en prend plein la tête. Un clown triste ? Non, Jean-Luc Azoulay a peut-être bien inventé le clown masochiste.

Jacky met souvent en avant sa collaboration aux Enfants du rock, plus prestigieuse que ses émissions pour enfant (ici, la couverture de son livre) - pourtant, depuis quelques mois, il en rajoute une couche sur IDF1

Mais on a appris, hier, que TF1 envisageait très sérieusement de racheter le groupe AB pour détenir toutes les parts de TMC. Et Jacky, qui dit du mal de TF1, comment ça va se passer ? Va-t-il subir les représailles de TF1, le futur patron ? Histoire de décliner d’une nouvelle manière le masochisme à la télé. Un peu d’histoire.

AB Group c’est Azoulay ?

Non.

Reprenons tout.

A l’origine, il y avait AB production, une société créée par Jean-Luc Azoulay (A) et Claude Berda (B) en 1977 – on appréciera l’originalité des deux hommes pour trouver un nom. Très vite, nos amis croisent une jeune comédienne, Dorothée. Une équipe se forme progressivement autour d’elle, Cabu vers le début, Corbier, Jacky, Ariane et bien d’autres… De Antenne 2 à TF1, cette société, spécialisée (comme Jean-Luc Lahaie) dans la jeunesse,  sera prospère pendant presque 10 années.

Cours de langue

La grande époque des roulages de pelles des Hélène, Justine, Framboisier, et des abeilles (bzzzz, des roulages de pelles en plein vol), était l’œuvre, LA grande œuvre, de AB Production. L’autre grande œuvre étant bien sûr Jacky, le clown masochiste. Emissions, sitcoms, chansons à textes - prospère youplaboum. A tel point que le groupe rêve, dans les années 90, de grandeurs, de chaînes tournant, en orbite, sur des satellites de la NASA, comme TPS, comme Canal Sat. En 1995, AB Sat est créée et le groupe confirme son talent pour inventer des noms.


Et puis, soudain, en 1997, c’est le drame : TF1 se fâche tout rouge : << AB production, je t’ai aimé comme mon fils, tu étais le roi ici ! Et toi, tu vas faire le beau dans des satellites sur la lune ? >>

La plus grande chaîne d’Europe vire Dorothée et ne diffusera plus les sitcoms AB production dès la fin août 1997.

A.N.P.E.

Septembre 1997 : Parce qu’ils ne pouvaient plus voir des gens se rouler des pelles, quotidiennement, pendant 26 minutes, des millions d’adolescents passent à l’action, tous ensembles, massivement, du plus isolé des hameaux bretons au jardin  des Trocadero, les jeunes imitent leurs idoles disparus et attrapent la mononucléose.

Octobre 1997 : Ils peuvent à nouveau retourner à la piscine. L’attachement aux séries AB n’étaient pas si grands. L’eau coule, coule, et passe sous le pont. Les sitcoms américaines sont toujours là. Des Kimberley, Ross, Brian prennent la place des Nicolas, José et Giant Coucou.


Après l'aventure Club Dorothée, Jacky joue son propre rôle dans un étonnant court métrage Et tu récolteras ce que tu as sémé, dans lequel il se prend des tartes à la crême dans des supermarchés. Un rôle amer.

Les adolescents qui regardaient les programmes AB uniquement pour voir Jacky se faire martyriser se mettent, quant à eux, à torturer des chats.

Pour nos deux producteurs - et leurs employés - il est plus dur de tourner la page. Le groupe AB production faisant travailler 1300 personnes dont des centaines de jeunes comédiens, des centaines de cadreurs et deux scénaristes (deux intérimaires, spécialisés, à l’origine, dans les métier du bâtiment), très vite, le paquebot coule et se sépare du 1 devant le 300. AB production, petit radeau de 300 âmes, survie.

…et se sépare en 2 (2 petites coquilles de noix). Comme il est écrit dans de nombreux sites internet (dont Wikipedia) << En 1999, Jean-Luc Azoulay et Claude Berda décident de se séparer professionnellement >> (comprendre, ils continuent, malgré les désaccords artistiques, de vivre ensemble – Foucault et de Fontenay devraient en prendre de la graine). Monsieur B. dirigera dorénavant AB group et Monsieur A., qui adore les signes avec son nom, gérera JLA Holding.

C’est J.L.A. qui gèrera, dès 2008, IDF1, et le « AB group » actuellement dans le viseur de TF1, est la « partie » de Berda. Donc, non, ça ne changera rien pour IDF1. Jacky continuera de médire sur son ancienne chaîne préhistorique ! Et ses invités, ses interlocuteurs téléphoniques, et son voisin pourront continuer de lui en faire voir de toutes les couleurs. Ouf, c’est son créneaux !

L'alimentation de base d'un Jacky du Club Dorothée

Mise à jour de 18h45 (toujours le 07/01/08) : les souffrances du jour

Vous avez compris : Jacky aime s'en prendre plein l'Ego. Vérication aujourd'hui ? Regardons l'édition du jour. Ce Mercredi 7 janvier, a apporté, comme chaque jour, son lot de souffrances :
- Un téléspectateur commence par interpèler élégemment Jacky : << T'as vieilli Jacky quand même ! >> ;
- Puis un autre l'appelle << Hé, gros ! T'es un peu ouf toi >> ;
- Quant à Bernard Tapie, appelé par Jacky pour parler de sa future Academie du rire, il reçoit séchement l'animateur : << Non désolé ! Je suis en réunion ! >> et il lui raccroche au nez. En même temps, en appelant Bernard, connu pour ses insultes, ça se confirme Jacky cherche des noises ...et des coups.

Animateur maso cherche interlocuteur sado : Allo Bernard ?

(Mise à jour) Et ça continue, le lundi 12 janvier

Le lundi qui a suivi cet article, un formidable Jacky vous êtes un con est venu apporter une nouvelle pierre à son édifice. Mais qui lui jettera la dernière, de pierre ? Pour la réponse, ce n'est pas demain la veille ! Jacky tend, chaque après-midi, une joue (la gauche puis la droite alternativement), Drôle de show !

Cette fois, les deux tricotteuses en prennent aussi pour leur grade !

Note : IDF1 est sur la TNT gratuite dans la région parisienne, et dans toute la France avec certaines offres Internet TV.

Commenter cet article

alix 08/01/2009 09:56

Bonjour,

Et bien on va dire que tu es très en "forme" à l'heure tardive où tu as mis ta réponse!
Bien sur c'est l'interprétation de Freud, pas la mienne ;-)

Aphasique 08/01/2009 12:40


lol


alix 07/01/2009 22:28

donc ton analyse Freud?!?
tu as vu vraiment magnifique ce film vraiment j'ai trouvé ça beau tout simplement
alix

Aphasique 08/01/2009 00:30


pour la coquille, mon analyse* made in sigmund ? hypothèse A : c'est phallique*, hypothèse* B : c'est la mère, hypothèse C : c'est phallique et c'est la mère* en même temps*

oui, ton film est magnifique*, mais, diantre, qu'est-ce* que c'est phallique ! (et qu'est ce que c'est la mère aussi !)*
_____________________________
*(notes) : ça m'interpèle quelque part...


alix 07/01/2009 21:59

bon donc tu as pu vérifier que la coquille c'était toi!!!
Alix qui a trouvé une méga vidéo pepite ce soir et qui en est pas peu fier

alix 07/01/2009 19:22

y avais une série, je crois la plus débile qui soit de cette époque, ou tu avais un prof qui te faisais conjuguer le verbe aimer!
C'était quoi?
Par contre, bon je l'avoue mais ne l'utilises pas contre moi hein, je regardais hélene et 1er baiser et oui nul n'est parfait

Aphasique 07/01/2009 21:26


je crois que c'était le collège des coeurs brisés, mais c'était vraiment nul, si je me souviens bien...

sinon, une série avec un prof c'est la philo selon philippe, mais ça c'était bien :)


alix 07/01/2009 19:18

ben voilà il suffit de qualifier les hommes de génie et là ils sont d'accords lol
attention je suis en forme ce soir alors mes délires peuvent être encore plus délirant