L'aristo de Koh Lanta





(Une jeune femme débarque en maillot de bain, sa démarche est précieuse. Elle a l'air inadaptée mais parfaitement heureuse. Son accent est bourgeois.)


Les garçons ! Les garçons !!!

Alors c’est ici le campement ? C’est beau. C’est heu…comment dire ?… Epurée.

Il fait chaud hein !

Je vous préviens, j’adore le soleil, j’ai besoin de bruit, de lumière. Surtout quand je dors. On va être tous les uns sur les autres, ça va être biiiiien…

Finies les douches, le bonheur. Je trouve que dans la vie en général, on est beaucoup trop propre.

Et question nourriture, pas de problème. Au château, on m’appelle "Anne-Goulue", ou des fois le sanibroyeur S.F.A. !

Les épreuves sportives ? Je les attends. On va défoncer les Baroum Baroum ! Je me suis entrainée avec mon personnel de chambre …pendue au baldaquin, j’ai terminé première. Bon, Maria s’est cassé le col du fémur …Mais je l’avais prévenue : Maria, avant toute épreuve de confort, il faut que tu t’échauffes.

(Elle tend la main.) Je me présente à nouveau, Anne-Gaëlle De La Motte.

(Elle attend une réaction… qui visiblement ne vient pas).

Vous  êtes … comment déjà ? Monsieur ?

Ha oui, George-Bryan ? C’est original ! (siffle en le regardant le jeune-homme de la tête au pied, puis regarde le public) Sacré bestiau !

Et vous mademoiselle ? Kate-Magalie ? Ha oui, c’est charmant ! Charmant !

(elle tire la tronche, et a peur de vexer)

Ho non, réellement, j’adore.

(elle parle plus bas) C’est quoi, sinon ton vrai prénom … Hein, George-Bryan mon œil… Allez… non, tu veux pas le dire….

Tu as raison, c’est la télé réalité. J’aime ça. Je suis là pour ça ! Hein… alors c’est quoi, Thierry ? Ha oui, t’as bien fait de changer.

(elle regarde le public) Tout le monde a des prénoms composés, ici ! C’est la télé-réalité. (elle énumère à toute vitesse) Jean-Pascal, George-Alain, John-David, François-Xavier, Jean-Bernard, Jean-Edouard, Louis-Laurent, François-David… Plus c’est bizarre, plus ça passe. Moi, Anne-Gaëlle, c’était limite : un peu trop classique.

(Face au public, en chuchotant) Faut pas croire, ils les inventent. Quand on s’appelle Pierre ou Céline, la production amène un calendrier des postes elle nous fait lancer deux fléchettes. Et hop, paye ton nouveau prénom. Faut le savoir ça !

(elle mime une partie de fléchettes) Hop, premier lancer : Hervé, aïe ! pas terrible. Relance mon garçon :

Isidore ? Pas mal ! Dorénavant, tu t’appelleras Isidore-Hervé ! L’avion décolle demain pour une île du Pacifique ? Tu sais nager ? Très mal ! Tant mieux ! Signe le contrat. Allez ta gueule, tu signes ! Bon voyage Isidore-Hervé !

L’autre fois, dans la saison 6, une candidate s’appellait Agnès-Médor. Je crois qu’elle ne savait pas du tout viser ! Vous connaissez la Saint-Médor, vous ? Non, elle a loupé le calendrier des postes ! C’est triste, elle s'est loupée, la deuxième fléchette a crevé l’œil du chien. C’est sûr, pauvre bête !  

Quoi, Agnès-Médor, c’est moche ? Attends, si tu veux faire Koh Lanta, commence par avoir un prénom à coucher dehors ! et après on en reparle ! c’est un minimun, on est là pour ça !

(Se retourne vers l’extérieur) Il fait chaud hein ??? Ca tape ! Je ne sais pas où on est, mais on y est ! ça tape !

(en rigolant) Regarde le, George-Bryan, il sue à grosses gouttes celui là. ….Mais il fait un malaise le George-Bryan ! George-Bryan !!! George-Bryan !!!!  -  (plus bas mais sec)…Thierry !! Oui, ben faut résister mon garçon ! On n’a pas fini. D’ailleurs on n’a même pas commencé !

Ho moi ? Oui, je m’adapte absolument à tout, j’ai fait « fac de psycho ». Ca c’était l’aventure ! Je me souviendrai toujours de la rentrée : Maria da Silva ; Pablo de Oliveira ; Sophie dos Santos… 

C’était « fac de psycho ». 2000 étudiants en première année. L’administration nous triait par ordre alphabétique. Dans mon groupe de TD : 70 étudiants dont le nom commençait toujours ..par …un …D !

C’est bien simple il n’y avait que des nobles et des Portugais. (avec un air très bourgeois et sensuel) Obligada ! Dech'coulpé ! Hummm... J’ai adoréééé ! Forcément, ça rapproche. Deux groupes de population, que tout oppose, toujours ensemble. Grrrrr …. Haaaa !!!! C’est l’alphabet qui joue les Cupidon. Grrr… La morue au caviar… Grrr…. Ca vous change la face de la société. 

Ma copine, Marie-Odile De Tavernouille a rencontré son compagnon, Manuel De La Cruz. Aujourd’hui, ils sont psychanalystes, tous les deux installés dans le même cabinet… Et elle a accouché l’année dernière. Des jumeaux : Linda-Margotte  et Henri-Tonio De La Cruz-Tavernouille. Ca a de la gueule, non ?  

(se retourne à nouveau). George-Thierry !!! Heu... Jean-Bryan !!! Non, comment c'est déjà ?? Il a vraiment pas l’air bien, là…

Il est bleu, cet énergumène !

C’est les verres de terre, ça. Il ne digère pas les verres de terre, celui là. Il s’est goinfré à la cantine. Fallait prendre pas vingt verres de suite ! (Prend un air moralisateur de maman) George-Bryan, c’est bien fait pour toi ! Maintenant, tu es malade, ça t’apprendra !

C’est bien les hommes ça, 95 kilos de muscles, et rien dans l’estomac ! (en criant) LOPETTE VA !

Bon ils sont où les autres ? Mais ça a commencé, épreuve d’immunité ! Se rouler dans la boue ! Ho oui… ! Je me suis entrainée tout l’été avec Nestor ! Hooo …


Les garçons ! Les garçoooonnns !! ATTENDEZ-MOOOOI !

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

Voilà, Stéphanie, c'est terminé. Je te verrais bien joué ça. En espérant que ça te plaise.


Bises !